Baromètres, News

Free, meilleures performances de l’Internet fixe

Contact us

Baromètre des connexions Internet fixes en France métropolitaine

Premier semestre 2022

🏆 
Les abonnés Free ont profité, au cours du S1 2022, des meilleures 🏆
performances de l’Internet fixe, toutes technologies confondues.

Images tableau png2000& png500.

Notre analyse

nPerf publie son baromètre semestriel des connexions fixes en France métropolitaine. Cette étude repose sur l’ensemble des tests réalisés durant la période du 1er janvier 2022 au 30 juin 2022, sur les mires de test de nos sites partenaires et sur nPerf.com.

Durant cette période, les usagers nPerf ont effectué, en Métropole et après filtrage, 2 944 739 tests de connexion, dont 1 160 468 en fibre optique.

Répartition par opérateurs, toutes technologies fixes :

Une offre résidentielle toujours plus attractive

Au cours du S1 2022, les Français ont surfé avec un débit descendant moyen de 225 Mb/s, face aux 191 Mb/s de l’année 2021, c’est à dire une croissance d’environ +18%. En deux ans, autrement dit par rapport au S1 2020, cette augmentation atteint les +90%.

Le débit montant lui aussi se porte bien puisque la vitesse moyenne s’élève jusqu’aux 160 Mb/s, avec des hausses allant de 23 à 30 Mb/s supplémentaires ce semestre, selon les opérateurs. Ce débit a donc plus que doublé en deux ans. L’élargissement du parc des offres domestiques proposant théoriquement 10 Gb/s participent notablement de cette amélioration. Même si elle s’estompe petit à petit, la fracture numérique de l’Hexagone demeure à cause d’un sous-équipement technologique dans des millions de foyers.

Les efforts de Free prolongent son cycle victorieux 

Free ne semble pas perdre le goût de la victoire, et surplombe en solitaire notre étude semestrielle, en s’octroyant la première position dans chacune des catégories (HD, THD, Fibre optique).

L’actuel écart de plus de 4 500 points nPerf qui le sépare d’Orange est de nature à le conforter, à court et moyen terme. Orange, deuxième au classement général, connaît une bonne progression, toutefois moindre que celle de ses adversaires. Par exemple, Bouygues Telecom, qui reste troisième, affiche une tendance très encourageante avec plus de 6 600 points supplémentaires, ce qui est considérable en l’espace d’un semestre. SFR ferme une nouvelle fois la marche, mais est loin de décrocher grâce à une progression également significative.

Free poursuit son envolée sur les débits, où Bouygues Telecom s’illustre par sa dynamique

C’est effectivement Bouygues Telecom qui, au global, affiche les évolutions nettes les plus importantes depuis 2021, toute catégorie confondue, et suivi de près par Free. On peut effectivement voir qu’aussi bien en Haut Débit, Très Haut Débit ou FTTH, il enregistre les meilleures progressions marginales, en Mb/s (et non pas en pourcentage), à l’exception de la vitesse montante en fibre optique. En outre, sa victoire partagée avec Free sur le téléchargement et la latence Haut Débit facilitent son sacre dans cette même catégorie. 

En revanche, en termes de performances absolues, c’est sans surprise Free qui rafle la mise, sans exception, et garde une avance très claire sur le débit descendant du Très Haut Débit, notamment sur les connexions de type fibre optique : avec une moyenne bientôt 600 Mb/s, jamais les internautes Français n’avaient profité d’une telle rapidité. Un seuil qualitatif est franchi.

Or, cela n’implique pas pour autant que ses concurrents soient définitivement relégués : ceux-ci restent dans la course avec des tendances très convenables et des résultats satisfaisants.

Très Haut Débit et fibre optique : Free s’installera-t-il dans la durée ?

Sur les connexions FTTH, l’année 2022 semble s’amorcer comme 2021 s’acheva, pour les abonnés Free : écrasant toute concurrence, le jeune opérateur ne laisse que très peu d’espace à ses pairs, et ces performances sont reflétées par une distance accrue au score au long de ces derniers mois. Orange réussit néanmoins à y faire valoir le temps de réponse le plus intéressant, 1 ms de mieux que Free en moyenne.

Plus largement, ce phénomène se reproduit dans l’ensemble des connexions à Très haut Débit : SFR est devancé par Free sur le taux de tests THD, qui termine pour la première fois vainqueur en solitaire de la catégorie, se libérant ainsi de la pression d’Orange (anciennement le vainqueur historique, et encore coleader en 2021). 

Free et Bouygues, le duo classique au coude à coude sur le Haut débit

Peu de bouleversements dans cette catégorie, étant donné que les progressions de score restent très modérées (quelques centaines de points pour chaque opérateur), que Free remporte la course sur chacun des indicateurs, accompagné de Bouygues sur le download et la latence, mais en solitaire sur l’upload. Comme les dernières études l’ont déjà montré, les performances dans ce segment technologique sont très peu dynamiques et semblent plafonner au cours des dernières périodes. Cela est sûrement dû aux limites technologiques des offres correspondantes et aux réalités des territoires qui subissent la fracture numérique de plein fouet.

Conclusion : Free creuse l’écart, mais devant quel concurrent, au juste ?

La robustesse et qualité des connexions fixes sur Free au cours des six derniers mois ne fait aucun doute.

Cependant, une question très importante reste entière : qui pour le défier, voire bousculer, dans les prochains mois ? Nous étions habitués à une domination historique d’Orange sur le fixe, plus récemment rejoint par Free, qui aujourd’hui se place seul en tête. Mais, au vu des tendances mensuelles, on s’interroge : Bouygues Telecom ne nous réserverait-il pas un retournement de situation inédit ? En effet, depuis le deuxième trimestre 2022, ses courbes dans chaque indicateur semblent l’amener irrésistiblement vers la tête du classement, finissant même devant Free sur les débits en juin, tout en devancement Orange – fait remarquable – avec facilité. 

Cet éventuel dépassement du leader sera-t-il durable ? Sera-t-il suffisant pour faire basculer les statistiques annuelles en sa faveur ? D’un autre côté, il serait imprudent de sous-estimer Orange, toujours proche et non démuni d’arguments pour compliquer encore ce duel apparent.

Enfin, les performances globales de tous les FAI restent en croissance et n’ont pas connu d’obstacle particulier durant ce premier semestre.

L’étude nPerf sur la qualité de l’Internet fixe repose sur une des plus grandes bases de données de tests en crowdsourcing en France. 

Ces derniers reflètent l’expérience réellement vécue par les utilisateurs finaux des différents opérateurs sur Internet.

Étude personnalisée & contact

contact@nperf.com  – nPerf  Facebook Linkedin Twitter

nPerf.com – We qualify your connection

Contact us